Tout en haut

blog ilenfautpeu escalade enfant 5 ans  (2)_01

Le mélange de peur, d’adrénaline et de fierté que j’ai ressenti quand je l’ai vu grimper avec une telle aisance sur cette voie. Sa volonté calme et souriante d’aller toujours plus haut. Il veut déjà nous montrer qu’il peut le faire, qu’il peut y arriver et se met parfois déjà la pression tout seul.
Il en était fier, de ses ascensions « tout en haut, maman, j’étais tout en haut », et il y avait de quoi. Il l’a fait avec une facilité déconcertante, comme si c’était normal pour un enfant de 5 ans de grimper sur une paroi verticale alors qu’on ne l’a jamais fait, et que d’habitude c’est un petit garçon plutôt prudent.

Il était dans son élément ce matin, dans cette grande salle d’escalade où il était pourtant si petit devant les murs de 14m. Il a immédiatement commencé à grimper, sans équipement, et n’a pas attendu longtemps non plus une fois son baudrier enfilé (ah et la corde aussi, bien sûr).

La salle de bloc l’a aussi beaucoup amusé, il pouvait grimper sur 2m et se laisser tomber sur les tapis, un jeu que les enfants adorent. Mais quand notre GentilleVoisine (qui nous a emmenés grimper) lui a demandé ce qu’il avait le plus aimé, il n’a pas hésité pour dire qu’il avait préféré grimper tout haut dans la grande salle.
A sa demande, nous avons déjà prévu d’y revenir régulièrement, ce qui m’enchante tout à fait, l’escalade faisant partie de mes activités de prédilection. Et quel parent n’a jamais rêvé que ses enfants choisissent des sports qu’ils pourraient ensuite pratiquer ensemble ? Je me vois tout à fait grimper sur des falaises magnifiques avec lui dans quelques années. Il faudra juste que je pense à m’entraîner entre temps, il me dépassera en moins de temps qu’il n’en faudra pour le dire.

Bref, pour utiliser le parler actuel, il m’a vendu du rêve aujourd’hui mon Chouchou.

blog ilenfautpeu escalade enfant 5 ans  (1)_01

Publicités

Orage et bobos au programme

On est rentrés sous un gros orage d’une jolie après-midi chez des amis qui viennent de déménager. C’était l’occasion de les revoir, pour nos enfants de jouer tous ensemble et de découvrir leur nouvelle maison. Les trois grands sont allés jouer tous seuls dans les champs, puis nous les avons rejoints. Ils se sont donné à cœur joie en jetant le plus de cailloux possible dans le ruisseau. Le ciel devenant de plus en plus noir, on a fini par se dépêcher de tout rentrer dans la maison pour se mettre à l’abri des trombes d’eau à venir.

blog ilenfautpeu orage champs ruisseau enfants (1)_01

blog ilenfautpeu orage champs ruisseau enfants (2)_01

blog ilenfautpeu orage champs ruisseau enfants (3)_01

blog ilenfautpeu orage champs ruisseau enfants (4)_01

blog ilenfautpeu orage champs ruisseau enfants (5)_01

PS : Je sais, je n’ai pas d’excuses, Chouchou est vraiment (mais vraiment) habillé n’importe comment. Ah si, j’en ai deux en fait (des excuses) (mais quand même, je sais) : Je n’étais pas là ce matin donc ma part de responsabilité est inexistante pour cette fois-ci, et secondo, il choisit ses habits tout seul.
Et PetitChat ne veut pas quitter ses « zolies sossettes avec des couleurs ».

PPS : Le gros pansement blanc sur la tête de Chouchou date de ce matin. Dans ma version, je suis tranquillement à la fac en train de réviser avec un groupe d’amis, quand mon téléphone sonne et que je comprends difficilement, avec le brouhaha de la voiture qui roule en fond « t’inquiète pas » «on va à l’hôpital » « rien de grave » « tombé sur la tête » « t’inquiète pas ». (Doit-on en déduire que je suis de nature inquiète ?).
Version finale, Chouchou est tombé du dossier du canapé en arrière se cognant la tête sur le radiateur, ce dernier possédant des arrêtes prévues exprès pour blesser les os crâniaux enfantins, il a donc une bosse conséquente et une belle plaie qui n’a au final pas tellement saigné. Lui et son frère ont été très sages et courageux aux dires de la jolie dame médecin (d’après les dires de LeurPapa pour cette partie de la phrase), reste à surveiller le Chouchou quelques jours mais sinon tout est bien qui finit bien.
Sauf pour l’arbre à chat qui s’est trouvé sur le passage du papa (affolé ?) voulant secourir son petit garçon, et s’est évanoui bruyamment sur le parquet en chêne massif sol du salon, se désagrégeant en de nombreux morceaux. Au final, après être passé lui aussi entre les mains de spécialistes de la question, il est de nouveau sur pied mais est passé de plus de deux mètres à un bon mètre quatre-vingt. Nous espérons que cette hauteur conviendra encore à nos amis à poils (à beaucoup trop de poils en ce milieu de printemps, parlons-en !).

Eux

Bretagne 2015 (16)

Eux.

Ils sont mon moteur.
Ils sont ce pour quoi je fais tout ça.
La raison pour laquelle je prends des décisions qui me coûtent, mais sans regretter un seul instant, parce que je sais que ce sera le mieux pour eux.
Ils sont ce qui me pousse à me dépasser sans cesse, à sortir de ma zone de confort, à vaincre ma timidité.
Ils m’ont fait changer à un point que je n’imaginais même pas.
Ils sont une joie de vivre permanente, un rappel à l’ordre continuel du plaisir des choses simples, du bonheur d’être ensemble, d’être dehors, d’être tout simplement.
Leurs yeux bleus qui rient, leurs mains douces et maladroites, leur complicité, leurs blagues, leurs bêtises même.
Tout.

Zoologie #1

Par PetitChat, qui observe attentivement une limace depuis quelques minutes :
« Elle marche super doucement la imace! » (pas de faute de ma part, il dit bel et bien imace )
« Maman t’as vu elle a aussi des oreilles ! »

Et un dernier pour la route :
« Mais on peut pas la caresser hein Maman. » Et oui, c’était bien heureusement une affirmation.

Ortho quoi?

Après plus d’un an de douleurs plus ou moins récurrentes au genou, j’ai arrêté une première fois de faire l’autruche (autre nom de l’autopersuasion : « ça va passer t’inquiète ! ») et j’ai gentiment pris un rendez-vous chez un orthopédiste.

Le jour venu, je lui ai expliqué mes malheurs, il a regardé mon genou, m’a fait une radio, et m’a dit qu’il devait m’envoyer faire un IRM. Très bien tout ça, mais pour quoi donc ? Pas d’arthrose à mon (jeune) âge, probablement autre chose. Je note le nom latin de cette pathologie dans un coin de ma tête, prends sagement rendez-vous chez le radiologue, et oublie toute cette histoire avec la sensation d’avoir fait tout ce qu’il y avait à faire. Quelques temps plus tard, je retombe sur mon ordonnance et recherche sur internet mon éventuel souci.
Et là, joie et bonheur (ironie inside), on peut constater des améliorations en faisant des séances de kiné et d’ostéopathie, mais souvent ça ne suffit pas, et sinon ça peut s’opérer, et là pareil, les résultats ne sont souvent pas à la hauteur. Le seul moyen d’éradiquer les douleurs est… l’arrêt complet du sport, ou en tous cas tous ceux impliquant des mouvements répétitifs, dont la course à pied, le tennis, la musculation… Parfait pour moi donc.

Sur ce, j’attends avec grande impatience mes prochains rendez-vous et j’ai décidé que ce n’est pas ce petit bobo qui allait m’arrêter dans ma (future) carrière de marathonienne !

Cavalaire sur mer 2012

Bordeaux en février

Bordeaux fevrier hiver blog ilenfautpeu escapade france (15)

Place de la Bourse

Début février, j’ai pris l’avion pour aller chez ma sœur à Bordeaux. On peut dire que je n’y étais encore jamais, parce que lorsque je l’ai aidée pour son déménagement, j’y suis restée environ 24h, sans voir autre chose que l’agence immobilière, le L*clerc du coin et les produits ménagers pour nettoyer son appartement.

Bien entendu, la première chose que j’ai voulu faire c’est de voir la mer ! J’ai donc pris le train pour aller à Arcachon dès le premier jour, et je n’ai pas regretté. J’ai mangé les pieds dans le sable puis marché au bord de l’eau pendant plusieurs heures. Je trouve un charme assez poignant à l’océan par mauvais temps.

Mis à part ça, le programme était don du sang, pizza, bagels et balades entre les gouttes de pluie. Et repos bien sûr.

J’ai dû me restreindre dans le choix des photos, donc voilà mes préférées!

Bordeaux fevrier hiver blog ilenfautpeu escapade france (1)

  Bordeaux fevrier hiver blog ilenfautpeu escapade france (2)

Bordeaux fevrier hiver blog ilenfautpeu escapade france (3)

Arcachon

Bordeaux fevrier hiver blog ilenfautpeu escapade france (4)

Bordeaux fevrier hiver blog ilenfautpeu escapade france (5)

 

Bordeaux fevrier hiver blog ilenfautpeu escapade france (8)La tortue de la Place de la Victoire

Bordeaux fevrier hiver blog ilenfautpeu escapade france (9)

Bordeaux fevrier hiver blog ilenfautpeu escapade france (10)La tour Pey-Berland

 Bordeaux fevrier hiver blog ilenfautpeu escapade france (12)

Bordeaux fevrier hiver blog ilenfautpeu escapade france (13)

Bordeaux fevrier hiver blog ilenfautpeu escapade france (14) Le Grand Théâtre

Bordeaux fevrier hiver blog ilenfautpeu escapade france (16)Le Pont de Pierre et les quais, avec la basilique St Michel

Bordeaux fevrier hiver blog ilenfautpeu escapade france (17)La Place de la Bourse et les quais

J’ai bien aimé ces quelques jours, j’adore découvrir de nouveaux endroits!

Ce qui m’a marquée:

Les bus bordelais. Ils roulent très vite et freinent très fort! Mais les chauffeurs sont sympathiques et attendent les passagers qui courent après le bus, ce que je ne vois jamais au grand jamais là où je vis.

L’architecture des bâtiments et maisons (les fameuses échoppes bordelaises) me plaît beaucoup. C’est étrange à dire, mais ça va très bien avec le ciel bleu!

Les villas de la ville balnéaire d’Arcachon. Elles sont toutes différentes et uniques, dans leur écrin de verdure ou les pieds dans le sable.

Mes bonnes adresses

Le restaurant italien Peppone, Cours Clémenceau. Leurs pizzas sont juste à tomber, le cadre est très original.

Les Bagels Kook, rue Ste Catherine. Leur bagel Nordic est excellent et j’ai adoré la déco, avec des vieilles photos et des affiches bien choisies.

Février 2016 1 (239)

Le magasin Cos, rue Porte-Dijeaux. Ils vendent du prêt-à-porter dans un style épuré, et font des réductions intéressantes pendant les soldes. J’ai trouvé un magnifique bonnet en cashmere vert bouteille (ou canard, comme vous voulez) et un grand porte-monnaie en cuir noir, le tout à moins de 25€. Coup de coeur pour les petits sacs en tissu qu’ils utilisent pour emballer les articles, le tout allant ensuite dans un élégant sac en papier.

La librairie Mollat, rue Porte-Dijeaux, la plus grande librairie indépendante française. Elle est effectivement gigantesque, un vrai paradis pour moi 🙂 je cherchais depuis un moment un livre sur le corps humain pour Chouchou qui s’y intéresse beaucoup, mais impossible de trouver quoi que ce soit dans les grandes librairies comme la F*ac, leur rayon sciences pour enfants comportait en tout et pour tout 3 livres (dont 0 sur le corps). A la librairie Mollat, il y avait une dizaine de livres différents sur l’anatomie et la physiologie humaines, j’y ai trouvé mon bonheur.

 

J’ai hâte de retourner à Bordeaux en été pour voir le miroir d’eau de la Place de la Bourse!

Réveil matin

4h58 ce matin. J’entends des tapotements incessants provenant de ma chambre. Le coupable est bien entendu tout désigné, ça doit être l’un des chats qui joue de bon matin.

5h01. Mais ça ne s’arrête pas ! Je suis trop endormie pour la gronder, alors j’essaye de l’appeler (parenthèse utile, nos deux chats ont dû être des chiens dans une seconde vie : ils viennent quand on les appelle, ils grimpent sur nos genoux quand on tapote dessus pour les y inviter…) pour lui faire des câlins. Peine perdue. Je me lève, et je retrouve la puce enfermée dans ma penderie. Je ne m’explique toujours pas comment elle a pu entrer là-dedans, si elle y est restée toute la nuit ou si elle a trouvé le moyen de traverser les murs. Donc grâce à elle, un jour où je m’étais dit « mais non, pas besoin de réveil demain matin », je suis quand même debout avant les poules.

Bonne journée 🙂

Bienvenue!

J’ai décidé de commencer ce blog un peu comme un journal. Pour avoir une trace écrite des petites choses, jolies ou moins jolies, de la vie quotidienne avec mes enfants. Pour faire une sorte de carnet de bord des beaux endroits que je visite, avec des photos et des détails, plutôt que d’essayer de les retrouver désespérément parmi des années de photos non triées. Pour compiler mes recettes préférées, que ce soit de cuisine, de produits naturels beauté ou pour la maison. Pour partager et découvrir, c’est aussi ça un blog. Mais aussi pour (apprendre à) mettre des mots sur ce que je vis, ce que je ressens.

Bienvenue 🙂

IMG_20140210_161331