Réveil matin

4h58 ce matin. J’entends des tapotements incessants provenant de ma chambre. Le coupable est bien entendu tout désigné, ça doit être l’un des chats qui joue de bon matin.

5h01. Mais ça ne s’arrête pas ! Je suis trop endormie pour la gronder, alors j’essaye de l’appeler (parenthèse utile, nos deux chats ont dû être des chiens dans une seconde vie : ils viennent quand on les appelle, ils grimpent sur nos genoux quand on tapote dessus pour les y inviter…) pour lui faire des câlins. Peine perdue. Je me lève, et je retrouve la puce enfermée dans ma penderie. Je ne m’explique toujours pas comment elle a pu entrer là-dedans, si elle y est restée toute la nuit ou si elle a trouvé le moyen de traverser les murs. Donc grâce à elle, un jour où je m’étais dit « mais non, pas besoin de réveil demain matin », je suis quand même debout avant les poules.

Bonne journée 🙂

Publicités